1. Introduction.

Les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté devront se rendre aux urnes le 23 juin pour décider de quitter ou de rester dans l'union européenne. A défaut de pouvoir confronter les idées que le temps ne permet plus, les deux camps s'affrontent à coup d'arguments péremptoires. Tout le monde aura bien compris que l'enjeu de ce référendum va bien au-delà de l'avenir seul du Royaume-Uni dans l'union européenne.
Face aux déclarations des uns et des autres, les autorités européennes se veulent optimistes mais se gardent bien de tout commentaire qui pourrait retourner l'opinion publique. Les marchés, quant à eux, sont à la baisse face à des sondages indécis. Nous reviendrons plus en détail sur chacun de ces points.
2. Opinions

Les sorties du premier ministre britannique, David Cameron, ont été nombreuses ces derniers temps. Il a exhorté ses concitoyens à voter en faveur d'un maintien du Royaume-Uni dans l'union européenne en insistant sur les conséquences d'un Brexit.
Selon le premier ministre, une sortie de l'union aura l'effet "d'une bombe sur l'économie britannique"...."Nous aurons une décennie d'incertitude.... qui pompera l'énergie du gouvernement et du pays", en référe…
記事を読む
翻訳する: 英語 オリジナルを表示