Nous poursuivons notre article consacré aux canaux de tendance dont la première partie peut être consultée ici :

https://www.dukascopy.com/fxcomm/fx-article-contest/?Les-Canaux-De-Tendance-Partie&action=read&id=3128#read-article


4. Canaux parallèles
.

4.1. Définition.

Une paire de devises ne peut évoluer indéfiniment dans un canal de tendance, le franchissement d'une des bornes devrait voir les prix se retourner ou poursuivre la tendance avec plus de force. Mais il existe une troisième possibilité où les prix évoluent avec exactement le même momentum, après le franchissement d'une borne, dans un canal parallèle au précédent. Cette configuration graphique particulière fait suite à un fort mouvement des prix qui déborde une des bornes du canal pour, dans un second temps, recouvrer la tendance précédente; en voici une illustration avec l'EUR/SEK en données journalières:






4.2. Construction.

Il n'existe malheureusement pas de règles en la matière, seule compte l'acuité visio-spatiale du trader. Il est rare qu'un ensemble de canaux de tendance apparaisse à l'observateur du premier coup d’œil, telle une évidence, cela nécessite du temps et de l'attention. L'approche se fait par phases d'hypothèses, en tâtonnant en quelque sorte dont le cheminement pourrait être le suivant:

- Dézoomer le graphique pour avoir une vue d'ensemble,

- Identifier la tendance principale et les mouvements de prix secondaires,

- Porter son attention sur les plus hauts/plus bas et chercher un éventuel lien entre eux,

- En partant du plus haut/plus bas, tracer une droite parallèle au canal. Si le cours revient sur cette nouvelle droite et que la configuration graphique des prix en chandeliers japonais ou de toute autre indicateur technique semble favorable à un retournement, alors la probabilité est forte que cette nouvelle droite soit l'une des bornes d'un nouveau canal de tendance, parallèle au précédent.


4.3. Exemple.

Un exemple avec l'eurdoll où les prix ont franchi à la baisse la borne basse du canal. Les cours ont atteint alors un plus bas suivi d'un grand chandelier haussier. On prendra alors ce point bas pour tracer une droite parallèle au canal de tendance avec la fonction "cloner" de jForex. On fait ici le pari que cette droite pourrait dessiner un nouveau canal parallèle au premier.



On constate sur l'illustration suivante que le cours a rebondi au contact de la droite, notons par ailleurs que les prix se sont renversés à deux reprises au contact de la base du premier canal.






5. Canal primaire et canaux secondaires.

5.1. Définition.

Un canal de tendance nous donne des points d'entrée/sortie très précis au contact ou à proximité des bornes, néanmoins, une fois le renversement de tendance initié, les bornes parlent peu. Nous savons en effet que si le cours se retourne au contact d'une borne, alors la probabilité est grande de voir les prix aller chercher la borne opposée.

Toutefois, la difficulté reste de déterminer un point d'entrée précis, à l'abri d'un possible retracement des prix, là où les bornes restent muettes. Alors bien évidemment, le trader dispose d'un arsenal d'indicateurs techniques utiles à la prise de décision mais dans le cadre de cette article, nous utiliserons une fois encore les canaux de tendance. Il arrive souvent que le cours passe d'une borne à l'autre suivant des canaux à l'intérieur même du canal principal, ce sont les canaux dits "secondaires", un exemple ici avec la paire AUD/CAD en hebdomadaire:






5.2. Construction.

L'approche reste la même, à la seule différence que le canal principal nous apporte une information complémentaire.


6. Stratégies.

6.1. Généralités.

Les stratégies basées sur les canaux de tendance sont nombreuses et infinies pour les esprits fertiles, cependant, le présent article n'a pas pour ambition de proposer une stratégie clefs en main, nous limiterons notre propos à quelques généralités.

La règle de base consiste à se positionner dans le sens du retournement de tendance. Pour ce faire, le trader peut se faire seconder par un oscillateur tel le RSI, l'oscillateur stochastique, le ROC, le CCI et bien d'autres.


6.2. Daytrading.

Vous aurez probablement remarqué que cet article, comme le précédent, ne proposent aucun graphique dont l'unité de temps est inférieure à la journée. En effet, les canaux de tendance en intraday sont à la fois rares et peu pertinents, en cause le bruit trop important qui fait suite, en général, à une nouvelle. Toutefois, les stratégies intraday basées sur des graphiques hebdomadaires ou journaliers ne sont pas pas dénuées d'intérêt.

Pour l'essentiel, toute stratégie intraday devrait poursuivre deux objectifs:

1. éviter toute prise de position contre le retournement des prix au contact d'une des bornes du canal, que ce retournement soit effectif ou probable. Eviter donc d'acheter au niveau de la borne haute du canal et de vendre à la base du canal.

2. examiner le graphique hebdomadaire et/ou journalier, si une opportunité se présente, tenter de prendre en marche le retournement des prix en se basant sur une unité de temps plus courte, en 4 heures par exemple.

3. capter un retracement des prix pour prendre la tendance qui se dessine dés que le cours s'est retourné au contact de la borne du canal de tendance. Utiliser au besoin les oscillateurs.


6.3. Exemples.

On reste sur l'Eurodoll en daily avec un Pullback des prix vers la base du canal.




La stratégie consiste à switcher vers le graphique 4H dés que le cours s'approche de la borne, on utilise en complément le RSI 14.




On constate tout d'abord une divergence entre les prix et le RSI 14. La configuration des prix en chandeliers japonais est aussi très particulière avec un doji suivi de pas moins de quatre étoiles filantes; le signal baissier est ici très fort.
Translate to English Show original