Un bon trader est une trader détendu , zen . Aspirant à faire un des métiers les plus exigeant du monde, le futur trader doit apprendre à gérer le stress généré par son activité.
Le stress étant un problème complexe, sa solution doit être aussi complexe , agir à plusieurs niveaux et utiliser une approche systémique.
Voici une propositions de quelques solutions

Au niveaux de la base :


Une vie épanouie : des relations sociales , des hobbies , une vie en dehors du trading permet d’oublier le stress du trading de limiter son action à un laps de temps limité.

Une bonne alimentation :

Une cause majeur et sous estimée du stress et de bien d’autre problèmes majeur de santé, surtout en cas de carence même minime de minéraux et de vitamines.
La logique pour une bonne alimentation se résume à Élimination, Introduction

Élimination : éliminer les élément nocif à savoir les fritures, les gras trans, l’excès de viande et d’alcool, l’excès de sel et de sucre.

Introduire : légumes (surtout les légumes feuilles) , grain complet , oméga 3, tisanes (romarin, sauge, camomille)

Un sommeil réparateur : la qualité et la durée du sommeil est un facteur majeur de réduction du stress et d’augmentation du bien être général.

Sport : un moyen quasiment magique pour agir a la fois sur le corps et sur le mental
On pour une pratique équilibrée on conseil trois grande composante

Résistance training : type fonte ou musculation au poids du corps

Cardio training : marche rigoureuse ou course a pieds , mais éviter les séance trop longue car passé un seuil , cela représente un stress additionnel , donc cardio a petite dose.

Souplesse et travail de l’équilibre.


Respiration : la prochaine fois vous serrez dans une position perdante , pensez à votre respiration , toutes les chance que vous vous trouviez entrain de retenir votre souffle , le corps tout tendu.
Une respiration consciente , régulière permet de diminuer le stress et de se concentrer.

Minimiser le stress à la source


Une bonne partie du stress subi durant le trading est généré par le trader lui même , en se fixant des objectifs non réaliste,

Avoir une méthodologie

Ne pas trader avant d’avoir une méthodologie de travail qu’on a absorbé , testé , et essayer en life .
Un bon indicateur de la maîtrise de la méthode est de pouvoir à chaque tarde pris d’imaginer et d’exposer les scenarii d’échec de la position, et de pouvoir donner des exemples de chartes précédant.


Comprendre l’essence même du trading et l’accepter

Comprendre la nature probabiliste du trading , c’est a dire que chaque méthode à en elle un taux d’échec et un taux de réussite , et que pour que le le taux de réussite puisse se manifester , il faut s’accorder un nombre d’essai assez important.

I don’t care size (Al Brooks)

En relation avec le point précédent , trouver la taille de la position qui engendrera le moins possible de stress.
Risquer 10% du compte sur un trade , c’est le stress assuré, 3% , 2 %, 1% chacun doit trouver la taille de position qui lui conviendra et s’y tenir.

Dissocier l’argent du trading

Cela parait stupide comme proposition, mais essayer de penser le moins possible en dollars , penser au lieu en nombre de stop loss , d’essai .

Cela enlève une bonne part du poids qu’apporte l’argent et les émotion liée a lui.


Finalement, par sa nature , l’incertitude qui l’accompagne le trading est une activité stressant. En adoptant un style de vie sain et équilibré et en limitant au maximum les facteurs de stress contrôlable , le trader peut faire de son métier une activité agréable stimulante et rémunératrice.
Translate to English Show original